AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

✎ intrigue : demandes de facultées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


my fabulous name is

; Judas

i'm a crazy pnj; we ♥ me.
i don't give you any chance.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mar 17 Mai - 17:07

how to ask;

avoir un pouvoir ? c'est possible, eh oui ! et ce peut-importe votre groupe. par contre, c'est assez restreint. 50 pouvoirs uniquement ! et tous différent. heureusement, d'ailleurs. pour compliquer le tout, nous vous demandons un petit rp (postez le à la suite de ce message) d'un minimum de 300 mots pour valider votre pouvoir. vous devrez expliquer brièvement la journée où vous avez été foudroyé puis comment vous vous êtes rendu compte de votre pouvoir. précisez aussi ce que vous comptez en faire ; le cacher, en profiter... bref ♥ enjoy it. eh ? ♥ voici le formulaire pour répondre à la suite :

Code:
<center><table class="cadrerule" width="80%"><tr><td><div class="gensmall"><div class="tittlepv">hey, je veux un pouvoir;</div>
<span class="smallfont">• [color=indianred]nom & prénom;[/color]</span> texte.
<span class="smallfont">• [color=indianred]groupe;[/color]</span> texte.
<span class="smallfont">•[color=indianred] pouvoir désiré;[/color]</span> texte.
<span class="smallfont">• [color=indianred]raconte ta journée;[/color]</span>  <div style="height:100px;overflow:auto;;">texte. 300 mots mini.</div></div></td></td></table></center>


liste des pouvoirs;

légende : pouvoir libre. pouvoir pris. pouvoir réservé.

permet au possesseur d'être invisible quand il le désire. — futurbabo.
le possesseur peut parler aux animaux. — shin yun ji.
le possesseur est tout le temps glacé. — lim dae ki.
permet de retourner dans le passé. — baek si wan.
capacité de manipuler par la voix. — shin si yun.
permet à l'utilisateur la télékinésie. — ahn sun hee.
rend insomniaque le possesseur. — cheong ae woon.
contrôle la pluie, l'eau, les marrés. — hwang kessy.
peut guérir rapidement en frottant les parties malades. — kwon heather.
peut passer à travers les murs, mes meubles ect... — hwang min ah.
permet de se téléporter inconsciemment. — seo in hee.
immortalité et ne sens pas la douleur. — gwak jaden.
permet de voir et de parler aux esprits, fantômes. — park jae won.
création et maitrise du feu. — kim jong su.
permet de lire dans les pensées des autres. — park ki jun.



capacité de (faire) léviter à volonté.
provoque des pulsions sexuelles au toucher, incontrôlés.
donne la capacité de décupler sa force
possibilité de lire l'avenir.
rend capable de contrôler la lactose.
peut transférer son âme d'un corps à l'autre.
capacité de posséder par le rêve.
le possesseur est métamorphe.
donne une rapidité extrême.
provoque une toxine, le sang est empoisonné.
est capable de manipuler quelqu'un par un dessin, une écriture etc sur la peau.
le possesseur peut se liquéfier.
à volonté, peut rendre le possesseur magnétique.
rend le possesseur technopathe (maitrise et contrôle des technologies).
peut rendre le corps élastique à l'infini.
au contact de l'eau, rend certaines parties du corps sont palmées & l'intégralité possède des écailles.
l'utilisateur est capable de contrôler les séismes mais surtout la terre.
l'utilisateur est très agile.
le possesseur peut manipuler à travers un reflet.
rend capable de tuer en désintégrant simplement les molécules des êtres vivants, à sa volonté et au toucher.
l'utilisateur est insensible à la douleur physique mais peut mourir.
au toucher, le possesseur est repoussé de tous.
rend le corps en camouflage parfait. (et non invisible)
provoque des folies violentes extrêmes.


inspiré de misfits (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forever-liar.forumsactifs.com


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Ven 27 Mai - 22:18

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; park jae won;
groupe; hopers,
pouvoir désiré; permet de voir et de parler aux esprits, fantômes.
raconte ta journée;
Ce dont je me souviens ? L’avoir vu en train d’embrasser une fille. Encore. Entre colère et souffrance j’avais simplement envie de hurler à quel point je pouvais le détester dans ces moments la. Ce jour là, je ne suis pas allé en cours pour me réfugier à la bibliothèque. C’est étrange, je sais, mais c’est un endroit qui me permet de me calmer et d’oublier quelques secondes combien je l’aime.
J’y suis restée de longues heures à bouquiner, m’évader dans d’autres mondes et souffler un peu. Je n’ai pas vu le temps passer et c’est la responsable qui est venu me sortir de mes pensées pour m’annoncer l’heure de fermeture. J’ai enfilé ma veste et je suis sorti en lui souriant. Je ne soupçonnais absolument pas ce qui allait m’arriver et que ma vie allait être entièrement chamboulée. J’ai vu le ciel se couvrir et mon unique pensée fut un simple : J’ai oublié mon parapluie. Quand la glace à commencé à tomber, je n’ai pas comprit immédiatement, mais je me suis mit à courir pour me mettre à l’abri. Je me suis arrêté sous un arrêt de bus qui a bien faillit s’écrouler sur moi et d’un seul coup plus rien… Un peu choqué par ce changement, j’ai fais quelques pas, regardant autour de moi et d’un seul coup ce flash aveuglant. Il m’a fallu quelques minutes pour me rendre compte de ce qui venait de se passer. Je venais de me faire foudroyer. Honnêtement, j’ai d’abord cru à un rêve. Ce genre de chose ne pouvait pas arriver, où simplement dans les livres.
J’avais du mal à respirer, mon cœur me faisait mal et les cicatrices sur mes poignets me brûlaient plus que jamais.
J’ai tourné la tête et j’ai cru mourir en voyant cette personne… Je crois que mon cœur s’est arrêté un instant. Un enfant…mais il était loin d’être vivant. Ma respiration s’est coupée et il m’a parlé. Non je ne délire pas. Il m’a adressé la parole. Vous savez, comme un sixième sens. Je ne sais pas si ma tentative de suicide y est pour quelque chose, est ce que le fait d’avoir voulu m’ôter la vie à ouvert des portes ? Je n’en ai aucune idée, mais ce que je sais, c’est que je les vois, absolument partout… ils m’effraient… énormément. Je ne peux plus dormir correctement. J’ai peur.

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Lun 30 Mai - 18:29

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; gwak jaden.
groupe; painys.
pouvoir désiré; immortalité & capacité à ne pas ressentir de douleur physique.
raconte ta journée;
Encore une de ces journées ennuyantes... Vraiment. Que faire ? Bon, j'avoue que c'est pas comme si je n'avais rien à faire, c'est plutôt que je n'en avait rien a foutre ! J'ai pas l'envie d'aller à l'école et encore moins de bosser ses derniers temps. J'passe le plus clair de mon temps à boire, à fumer, à draguer et à traîner dans les rues de Séoul. M'enfin. Nous dirons que ce jour-là était particulier. Déjà dès le matin, oui, quatorze heures c'est le matin pour moi, j'étais plutôt de mauvaise humeur. Pour d'autres, croiser son père peut faire plaisir, pour d'autres voir une blondasse botoxée accroché à son bras comme un petit toutou qui suis son maître, ou bien les vêtements ringards mais chics et surtout qui abime bien le porte-monnaie et qui attire toute les convoitises sur le dos de votre clochard de père... bref, et toute les autres raisons qu'il peut encore exister. Si encore il avait tracé son chemin sans venir me parler, j'aurais passé outre et j'aurais ignoré. Mais ce bâtard, ce chien baveux, ce clochard de. hm. Il n'a pas manqué de me provoqué. Et bien sûr j'y ai répondu à ses provocations, et ça a bien faillis m'en apporter des ennuis... Enfin, c'est là qu'un énorme bloc de glace s'est écrasé sur le toit de la belle blindée de mon père. Serait-ce le bon Dieu qui a décidé de le punir ? Sûrement, mais déjà des gens se mettaient à courir, dans tout les sens. Je n'y comprenais rien, je levais les yeux. Surprenant, un nuage noir et malgré tout très étrange commençait à se rependre au dessus de toute la ville. J'ai quand même mis un certain temps avant de capter qu'il fallait que je me mette à courir aussi, un bloc de glace me frôla. Je courrais sans vraiment savoir ou j'allais, je tentais alors de rentrer dans le gymnase de la ville, impossible... Jusqu'à ce que quelque chose, une sorte de force me projette en arrière. J'avais oublié le visage de mon père, c'était étrange tout d'un coup... Combien de temps avait duré cette projection ? Je me retrouva sur le sol, une sensation étrange dans mon corps. Je saignais un peu de mes coudes, de mes mains... Je me redressais et regardais mes mains, je n'avais pas mal... J'avais pourtant cogné ma tête et mon corps avait glissé contre le macadam... Elles se régénéraient rapidement, mes blessures... Je croyais halluciner. C'est quelques temps plus tard, que je me rendais alors compte que j'étais immortel...

;pouvoir accordé.


    Ne plus penser à rien, ne plus penser du tout, attendre que le matin pointe son nez tout d'un coup. Passer le jour à ne rien faire, s'offrir le droit de rêvasser, contempler les heures se déférent, fermer les yeux et soupirer. Je savoure ces instants fragiles, ces quelques jours tout près de toi, jaewon, perdu tous les deux, sur cette ile où le temps passe et puis s'en va... je t'aime malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Invité ❞

Invité


wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Dim 5 Juin - 11:48

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; seo in hee.
groupe; liars.
pouvoir désiré; téléportation incontrôlée.
raconte ta journée;
Dix-sept heures tapantes. J’étais de congé aujourd’hui et ça me faisait le plus grand bien. J’avais le temps de faire un peu de shopping, quelques petites courses pour l’appartement et aller voir quelques amis. Les écouteurs enfoncés dans mes oreilles, la musique presque à fond, j’avançais un peu comme je le voulais, emportée par le vent. Si seulement je pouvais rentrer chez moi en un claquement de doigts … je ne me fatiguerais pas autant, c’est sûr ! Puis je regarde le ciel et je m’arrête. Je croyais que la dame de la météo avait dit vrai quand elle parlait d’un soleil resplendissant cet après-midi … ils s’étaient visiblement encore trompés. J’avais un mauvais pressentiment. Vous savez, comme avant un examen pour lequel vous avez révisé à moitié ? J’avais cette même boule au ventre lorsque j’entendis retentir un boucan énorme : c’était de l’orage. Bizarrement, j’aimais bien la pluie alors j’attendais que les gouttes commencent à tomber, mais au lieu de ça, je vis tomber à ma gauche un immense bloc de glace. Alors je me mis à courir, vous vous en doutez bien, je n’allais pas attendre qu’un de ces gros trucs me tombe sur la tête ! Le tonnerre grondait et j’avais l’impression que je n’allais jamais trouver d’abri. Et là, un flash. Enorme. Je me sentis basculer en arrière et tomber en même temps. Que venait-il de se passer exactement ? C’est comme si j’avais été frappée par la foudre mais, pas mortellement puisque je rouvris les yeux quelques secondes après : je vis le soleil repointer le bout de son nez. Je me relève en regardant à gauche, à droite mais c’est comme si la vie était devenue déserte ; je n’y comprenais plus rien.
J’étais finalement retournée chez moi et avais heureusement trouvé des personnes en chemin. Mais pourquoi me sentais-je aussi bizarre ? J’avais la même impression que quand on est dans un wagon de montagnes russes, quand on est tout en haut d’une pente et qu’on se prend de plein fouet le vent sur le visage. Comme si mon cœur s’éloignait de mon corps. J’avance dans l’appartement et me dirige faiblement vers le garde-manger. Tout à coup, je me sens vibrer, je ferme les yeux et .. et je me retrouve soudainement à l’extérieur de mon bâtiment, près de la porte d’entrée. Comment est-ce possible ?!

Plus tard, après que cette expérience se renouvela plusieurs fois, je compris que j’avais changé, qu’une partie en moi était différente et que grâce (ou peut-être à cause) de cette partir, j’arrivais à faire quelque chose de bizarre ou plutôt de surnaturel. Je pouvais me téléporter mais, ça ne marchait pas si simplement, car ça m’arrivait toujours sans prévenir, peu importe où je me trouvais, peu importe quand. Et si c’était cet orage qui m’avait rendu comme ça ? Ce n’est pas possible, ce n’est pas rationnel, c’est tout juste … Mais, est-ce que je suis la seule ou d’autres personnes ont-elles aussi découvert une nouvelle faculté ? En tout cas, je vais faire de mon mieux pour qu'on ne découvre pas ce truc weirdo qui m'arrive, bien que ça va vraiment être difficile ..

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Dim 5 Juin - 15:13

Je les ajoute à la liste ♥
Nyah ♥


    I was never in love with someone else, I never had somebody waiting on me. Cause you were all of my dreams come true, and I just wish you knew, I was so in love with you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mer 8 Juin - 18:20

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; hwang min ah
groupe; painys
pouvoir désiré; capacité de passer à travers les murs, les meubles etc...
raconte ta journée;
La tranquilité. C'est ce à quoi aspirait Min Ah à cet instant. Un peu de tranquilité après sa longue et éprouvante journée. Jamais elle n'aurait du s'inscrire en chant, au grand jamais. La pauvre jeune femme devait supporter les gloussement exaspérant des filles et les boutades idiotes des garçons. L'idée de quitter le cours au plein milieu lui a traverser l'esprit, mais à la pensée que toute l'attention serait porté sur elle, la dissuada rapidement. Non non, évitons à tout pris d'être le centre de l'intérêt, ce serait mieux. Du coup, elle ne fit que se placer au fond, caché derrière les élèves à bonne distance. Comme elle regrettait d'avoir choisir ce cours. Mais à présent, celui-ci était terminé. Elle décida de prendre l'air pour se balader un peu au parc A cette heure-ci, il n'y avait pas encore grand monde, c'était donc le moment idéal pour en profiter.

Le parc était totalement désert, ce qui ravit Min Ah au point qu'elle ne put s'empêcher de décocher un sourire. Ah, le doux bruit du vent sur les feuilles, des oiseaux qui chantent, quel plaisir après cet enfer de journée. Alors qu'il y a à peine deux minutes elle se sentait en paix, son état d'esprit fit un demi-tour. Son coeur se mit à battre plus vite et son anxiété grandit lui aussi. Elle jetta un bref coup d'oeil à sa montre, cela faisait maintenant une bonne heure qu'elle déambulait dans le parc, elle aurait dû croiser quelqu'un, au moins une personne. Son inquiétude grandissait quand elle se décida enfin à lever les yeux au ciel et comprendre pourquoi le parc était vide de monde. Le temps était à l'orage, les nuages noir pointaient le bout de leur nez, il était donc tout à fait logique que personne ne sorte se promener dans le parc avec un temps pareil.

Min Ah parti donc en direction de chez elle, même si l'idée de voir son père ne l'enchantait pas. Cette pensée disparut bien vite quand elle faillit se retrouver écraser sous un bloc de glace. Ne pouvant retenir un cri de surprise, la blondinette couru bien vite se mettre à l'abri, sauf qu'un abris, dans un parc, y en pas énormément. Elle n'en trouva d'ailleurs pas, aucun à l'horizon. Et alors que Min Ah pensait que l'étrange orage était passé, elle se fit foudroyer sur place. Du moins, c'est ce à quoi elle pensa, mais était toujours vivante, ce qui l'ammena à penser que c'était pas la foudre qui lui était tombé dessus. Mais quoi alors ? Un rayon laser lancé par un extraterrestre ? Son imagination ? Oh, elle n'eut pas le temps d'y penser, son bras venait de littéralement traverser le banc sur lequel elle avait voulut se reposer. Les yeux grands ouvert, elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle voyait. C'était un rêve. Un simple rêve et elle allait bientôt se réveiller.

Quand Min Ah rentra chez elle et qu'elle traversa son lit, elle dû se rendre à l'évidence : y avait VRAIMENT un problème. Et dans son intérêt, il allait falloir qu'elle apprenne à contrôler son don correctement et surtout à le cacher...

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mer 8 Juin - 19:15

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; ahn sun hee.
groupe; painys.
pouvoir désiré; • permet à l'utilisateur la télékinésie.
raconte ta journée;
Solitude. Sun Hee marchait seule. Elle marchait parmi la foule des ruelles de Myeongdong. Elle marchait tranquillement, sereinement à la recherche de quelque chose, d'attrayant, quelque chose qui attirerait son regard, quelque chose de coloré, de vivant. Un énième soupir et elle se rendit à l'évidence que rentrer chez elle était la meilleure solution, solution qui lui permettrait de s'occuper plutôt que de réfléchir. La vengeance qui l'assenait de tout part remplissait ses pores. La vengeance était partout dans tout son être, elle n'y pensait que plus encore à chaque seconde, chaque heure. Mais en se rendant à l'évidence réelle, devait-elle aller jusqu'à la vengeance elle-même ? Soupir. Cliquetis de clef. Claquement de porte. Elle rentre. Elle lance sa veste non nonchalamment et s'effondre sur son canapé. Elle ferme les yeux, juste une pensée et le visage du fils de l'assassin entre en tête, le visage doux, souriant. Son sourire détestable; son sourire attirant. Inspiration. Expiration. Elle se relève doucement. Souffle. Non, cette attirance n'est rien qu'une illusion, rien qu'une simple dissipation de son coeur, de ses sentiments.

" Crois-tu, qu'un jour, la vie sera réellement intéressante ? " disait-il.
" Crois-tu, qu'un jour, la vie sera reconnaissante ? " ironisait-elle.


Manipulation. Obsession. Alors qu'elle revivait dans sa tête toutes les situations détestables auxquels elle a faillit faiblir, auxquels elle a faillit montrer une quelconque faiblesse face au fils de son ennemi, face à celui dont la vengeance qui l'envenimait était la cause. Vengeance contre le père, obsession du fils. Il y a bien des jours qu'elle essaye de l'éviter, en vain dirons nous, en vain car l'université était leur seul point commun, leur lieu de rencontre. Énième soupir et elle se lève. Que faire. Ennui total. Solitude. Désespoir. Elle marche lentement, fait le tour de la table basse et revint au point de départ. Rire sarcastique. Et puis une simple pensée qui change tout. L'envie de dessiner. Un crayon vole vers elle. Elle l'attrape de justesse avant de se le prendre en pleine figure. Elle ne comprends pas. Etais-ce du à cette foudre qui eut bon de se diriger vers elle quelques heures auparavant ? Foudre qui la rendit inconsciente dans un parc de Myeongdong alors qu'elle prenait des photos à réaliser pour son dernier devoir en retard à l'université. Foudre qui lui a fait perdre la tête. Perdue. Elle s'était réveillé. Elle avait saisie l'appareil. Foutu. Grillé. Mais elle était vivante, c'était le plus étrange. Alors quand le crayon à papier se retrouvait dans sa main et qu'une feuille volait déjà lentement vers elle. Elle réfléchit. Légère pensée vers un verre de jus d'orange. Celui-ci se levait d'un bond pour se retrouver dans sa main. Surprise. Etait-ce de la... télékinésie, vraiment ?

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 9 Juin - 6:44

    accordés toute les deux ♥


    Ne plus penser à rien, ne plus penser du tout, attendre que le matin pointe son nez tout d'un coup. Passer le jour à ne rien faire, s'offrir le droit de rêvasser, contempler les heures se déférent, fermer les yeux et soupirer. Je savoure ces instants fragiles, ces quelques jours tout près de toi, jaewon, perdu tous les deux, sur cette ile où le temps passe et puis s'en va... je t'aime malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 9 Juin - 9:31

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; kwon heather.
groupe; painys.
pouvoir désiré; peut guérir rapidement en frottant les parties malades.
raconte ta journée;
Je venais de finir ma petite journée de travail à la boutique de vêtement. Comme d'habitude, je regarde toujours si j'ai des messages ou des mails sur mon téléphone portable, on ne sait jamais, cela pouvait être quelque chose d'assez urgent. J'ai eu un mail de mon professeur de stylisme : il me demande de faire une création, mais sortie tout droit de mon imagination. Pas de tissus de base, pas de couleur de base, pas de forme de base. Juste une seule direction : un habit de soirée. Il était vrai que je n'en avais pas encore fait sans une petite indication... Au lieu de rentrer chez moi, je me suis mise à faire les boutiques, histoire de trouver les tissus pour une robe. Oui, j'avais décidé de faire une robe, à la fois élégante mais sexy - une création que je pourrais porter, en clair. Il devait être pas moins de dix-sept heures lorsque j'ai finalement eu toute la longueur du tissu de satin noir et quelques bouts de dentelles. Je rentrais chez moi en regardant mon téléphone, lorsque j'ai remarqué que tout venait de s'assombrir. J'entends alors gronder au loin. De l'orage, rien de si affolant. Je mettais tout simplement mon capuchon et marcha un peu plus vite, ne me rendant pas compte de la foule qui courait au lieu de marcher vite tout autour de moi. Je relevai alors la tête pour voir ce qui leur arrivait. Mais je ne vis rien, ou plutôt, pas ce que je pensais voir. Une lumière aveuglante, et je me sentais projetée à facilement dix mètres en arrière. J'ai été foudroyée ? Alors pourquoi je suis toujours vivante ? Un peu sonnée, je frottai machinalement mon bras gauche qui avait heurté quelque chose - je le fais habituellement pour enlever la douleur, même si cela ne fonctionne que rarement. Mais là, je ne sentais plus rien d'un coup. Étrange. Je rentrai tout de même chez moi, malgré quelques questions qui me trottaient en tête, pour commencer à faire cette fameuse robe. Je me piquais le doigt avec une aiguille. Automatique, je le portais à ma bouche pour retirer le sens, puis frottais la plaie. Plus rien, plus aucune trace de la piqure. Est-ce que j’avais le…. pouvoir… de guérir en frottant les plaies ? Je devais en être sûre… Si cela ne marchait pas, je pourrais toujours me faire un petit bandage. Je préparais alors tout ce qu’il fallait, désinfectant, bandage, tout. Puis je tournai ma main, paume vers le plafond, et m’entailla la peau à l’aide d’un couteau. La douleur était atroce, et frotter dessus me faisais souffrir. Mais j’ai pu voir de mes propres yeux la plaie de refermer après avoir frotté assez longuement. J’étais capable de guérir en frottant la plaie… Je ne sais pas si ça fonctionne sur les autres, mais je ne veux pour le moment pas risquer de me faire découvrir. C’était donc cet orage qui m’a donné ce don ? Je ne sais pas si je suis la seule à avoir reçu un don après ce passage de cet orage étrange, mais une chose est sûre : je n’en parle pas si on ne m’en parle pas non plus.

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 9 Juin - 9:47

Accordé ♥


    Ne plus penser à rien, ne plus penser du tout, attendre que le matin pointe son nez tout d'un coup. Passer le jour à ne rien faire, s'offrir le droit de rêvasser, contempler les heures se déférent, fermer les yeux et soupirer. Je savoure ces instants fragiles, ces quelques jours tout près de toi, jaewon, perdu tous les deux, sur cette ile où le temps passe et puis s'en va... je t'aime malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 9 Juin - 16:55

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; Baek Si Wan
groupe; Liars
pouvoir désiré; permet de retourner dans le passé.
Raconte ta journée.
Encore une fin de journée terminée en beauté avec une donzelle pas mal golée dans un lit bien douilliet que Wannie ne connaissait pas jusqu'a là. ~ Après l'effort, le réconfort pas vrai ? Il venait de terminer une journée de cours qui lui paraissait vraiment interminable et s'était fait invité prendre un verre chez cette donzelle avant de quitter l'établissement. Ni une ni deux on ils se sont retrouvé dans le même lit après quelques verres. Quoi ? Si elle a le sida ? Même dans ce cas-là il lui aurait demandé avant et puis Si Wan se protège toujours lui nan mais oh è_é' Bref. Elle s'était bien sûr endormit après leur petit jeu et il en a profité pour s'éclipser et rentrer chez lui l'esprit tranquille. Fatigué il était mais, ça ne l'empéchais pas de faire coucou à toutes les voitures qui passaient sur la route en mangeant une sucette. Taré oui c'est le mot et il l'assumait complètement. Tout en marchant sur le trotoire gauche, Wannie remarquait que les bâtiments s'assombrissait de plus en plus, il s'arrêta alors, regarda le ciel et pensa "Foutu météo, ils se sont encore foutu de nous ces f-d-p. Le soleil était censé régner toute la journée et voilà qu'il va pleuvoir nan mais j'vous jure..." Le nuage grandissait à vue d'oeuil et était de plus en plus sombre, on se serait cru en plaine nuit. Si Wan n'u le temps que de dire «What the f*ck..» avant qu'un énorme bloc de glace ne vienne de tomber près de lui. Il venait de sursauté et appeuré il voyait des centaines de bloc de glaces près à s'écraser autour de lui. Beaucoup de personnes dans le même cas que lui couraient dans la rue pour se protéger également alors le jeune Baek se mit alors à courir autant qu'il pu pour atteindre l'un des bâtiments qui l'entourait. Mais il nut pas le temps d'atteindre la porte en verre qu'un des blocs vint s'écraser devant celle-ci. Il se retourna et regarda alors le ciel avant d'être éblouït par une lumière blanche et aveuglante qui le projeta au moins à cinq mètres en arrière.

Lorsqu'il se réveilla, il était dans une salle blanche, qui sentait le prduit de ménage. Il se leva avec un mal de crâne horrible, en regardant autour de lui le jeune homme pouvait se rendre compte qu'il était à l'hôpital. Une des infirmières vint lui demander comment se sentait - il et il lui répondit simplement qu'il avait mal au crâne. Celle-ci lui répondit presque en riant;

«Ce n'est pas étonnant vu le choque que vous avez eu. On vous a bandé la tête pour le moment, vous vous êtes cogné contre un mur d'après la personne qui vous à ramené ici. Ca mettra pas plus de 15 jours à cicatriser ne vous en faites pas.»

Il se toucha alors le crâne l'air pensif et demanda à l'infirmière s'il pouvait rentrer chez lui. Elle lui dit d'attendre quelques instant avant de revenir avec l'accord d'un supérieur. Puisque les dommages n'étaient que superficiels il le laissèrent rentrer chez lui. Il était tard il ne savait même pas quelle heure il était en regardant sa montre l'heure affichait vingt-trois heures et quarante petites minutes. Le chemin du retour ne lui parrut bizarrement plus long que d'habitude il avait du marché au moin cinq minutes de plus depuis qu'il avait regardé sa montre et pourtant il s'arrêta et dit limite en criant;

«Mais je suis déjà passé par là ... je... WTF » *Regarde sa montre* QUOI ?! Il est encore quarent ?! ... Bon calme toi mec... Ta montre doit buger et tu dois avoir encore le choc de l'accident qui persiste dans la tête. » Il rentra chez lui sans soucis mais choqué en quelque sorte.

La nuit se passa sans encore jusqu'au lendemain matin. Arrivé à l'université il partit dire bonjour à à peut près toutes les personnes qu'ils connaissait qui étaient dans les parages. Il partit aussi dire bonjour à la fille qui lui plaisait ces derniers temps. Triste de la quitter pour aller en cour il penssa très fort que si seulement il pouvait aller lui reparler ça serait bien. Rentré en cour le proffésseur saluat les élèves et alla poser sa veste sur un de ces nouveaux portes manteau qu'on trouvait dans chaques classes désormais. Soudain .. quand il clignât des yeux, il n'était plus assit sur sa chaise mais en face de la fille qui l'intérréssait et elle lui parlait toujours ... Faisant les gros yeux, il se demandait s'il n'avait pas rêvé .. La sonnerie n'avait elle même pas sonnée encore, dure à croire .. Aussi troublé que la veille, il rentra en classe et vit le prof redire et faire les meme geste .. Sur le coup il pensait devenir fou, il eu très peur. La pause déjeuné approchait et vraiment il avait comme qui dirait une faim de loup mais vraiment. Au self tout se passa bien, le brouara appréssant était toujours là et des centaines de jeunes comme lui était tous là assit entrain de manger. Cette fois-ci une nouvelle fille qu'il ne connaissait pas était passé devant lui, ce qu'elle pouvait etre belle mon dieu. Il ne se géna pas pour le lui faire remarquer.

« Oher miss, tu sais que t'es pas mal ? Viens t’asseoir près de moi ♥ »
C'est comme ça qu'elle lui «foutu» Un vent monumental en l'ignorant. Énervé, il pensa a nouveau très fort *j'suis trop con ... j'aurais du lui dire autre chose que la connerie que je viens de sortir .. pourquoi ça existe pas la machine en arrière hein ?* C'est là qu'il revu la même scène qui venait de se passer .... la fille qui s'approche d'eux et qui les dépasse. Encore choqué mais il était près a retenter sa chance, il se leva alors et lui fit une petite tape sur l'épaule pour l'interpeller.

«Hey, salut. Je voulais juste te dire le font de ma penser. Je te trouves vachement mignonne, tu voudrais pas venir prendre un verre avec moi tout à l'heure ? ... » Et surprise, elle accepta et lui donna l'heure et le rendez vous. C'est a ce moment là que Si Wan compris qu'il pouvait faire un retour dans le passé uniquement en passant. Il n'en parla à personne encore évidémment, qui oserait croire un truc pareil ? ..


;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://me2day.net/dustylin


my fabulous name is


the handsome admin;
da turtle king.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mar 14 Juin - 15:47

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; kim jong su.
groupe; painys.
pouvoir désiré; créer et maitriser le feu.
raconte ta journée;
Le jour de la lumière comme tout le monde je l'ai prise en pleine tronche. Mais commençons par le commencement. Je revenais du lycée tranquillement, mes écouteurs posés sur les oreilles musique à fond, je ne me souciais pas de ce qui se passait aux alentours. Je marchais, le soleil dans le dos regardant mon ombre ondulé au rythme de mes pas. Songeant à ce que je pourrai bien faire ce soir car je ne travaillais pas. Les mains dans les poche de mon jean serré noir je me situais à proximité de chez moi, du moins de chez mon oncle. Cet homme si adorable, complétement différent de son abruti de beau frère. Il me comparait souvent à ma mère … Si elle se doutait que j'allais avoir ce qui allait venir. Sachant à peut près là ou je me situais je levai la tête pour regarder cette belle maison, de l'extérieur elle ne ressemblait absolument à rien mais de l'intérieur elle était vraiment fabuleuse, ma tante avait un goût assez prononcé pour le design, en même temps quand on est décoratrice d'intérieur. Je marchais sans m'arrêter quand tout à coup, le ciel s'assombrit, il devint presque noir et des grêlons commencèrent à tomber. Gros comme des balle de tennis. Par miracle je ne reçu rien du tout, j'avais seulement posé mon sac sur la tête. Selon moi il n'y avait pas de quoi paniquer, ca aller vite passer. Je me disais ca jusqu'au bout de deux petites minutes quand les blocs devinrent plus grands, ils avaient même doublés. Là je commençai à me diriger plus vite vers la maison d'un pas décidé tout en regardant le ciel. Puis j'entendis un grand bruit sourd, je me retournai et vis une voiture complétement détruite sous le poids d'un des blocs. Là je commençais à courir accélérer le pas tout en restant en arrière quand tout à coup, je ne sais pas trop quoi, une force, un souffle … je ne sais pas me projetant d'une violence inouïe me projeta dans une maison voisine de la mienne. Le mur se détruisit sous mon poids, le canapé amorti ma projection quand tout à coup un éclair foudroya cette maison. Le paratonnerre avait du flancher sous la grêles. Et la maison pris feu. Sous le choc je me relevais tout doucement entendant des cris dans la maison. Et là devant moi se dressaient des flammes d'au moins deux mètres de haut. Mais j'entends de cris, des cris et des pleures de bébé. Prenant mon courage à deux mains je sautais à travers les flamme pour chercher cette voix. Je me disais autant mourir, il valait le mieux essayer de mourir en le sauvant. Arrivé dans une pièce voisine de celle de mon atterrissage je vis un lit bleu, un lit de bébé bleu. Je saisi le bébé présent dedans et voulu sortir de la pièce. A ce moment là un retour de flamme surgit je mis une main devant comme réflexe, comme tout le monde aurait fait. C'est à ce moment là que les flammes reculèrent. Par je ne sais quel miracle le feu m'avait obéit. Je n'eus pas le temps de me soucier de ca alors que je courrais pour sortir au plus vite. Heureusement j'arrivai très vite dehors déposant le bébé dans les bras des parents qui étaient sous un préau pour se protéger. Bizarrement je ne sentais ni chaleur, ni douleur, ni brulure ou même sensation désagréable au poumons. Les flammes et cette résistance au feu … Je me posais vraiment des questions.

Plus tard environ une semaine après. Je retournais voir ces même voisins dans un appartement provisoire en ville, pour prendre de leur nouvelles. Seule la femme était présente, le mari travaillait et le bébé dormait. C'est alors que ma voisine alluma une bougie. Comme si l'incendie ne leur avait pas suffit … Elle partit se laver les mains. Un violent courant d'air apparu et balaya la bougie qui mit feu à la nappe en tissu. Moi qui étais à la fenêtre je me rendis compte du feu qu'une fois la nappe bien entamée. Pris par je ne sais quelle idée je posai directement les mains dessus, son torchon ni linge. Et le feu disparu. Je regardais alors mes mains, comme lors de l'incendie. Aucune brulures aucune douleur. Je pensais à ce que c'était quand une flamme apparue et me surprit dans ma main. J'avais donc un pouvoir. Cette … chose qui m'avait projetait m'avait donné un pouvoir. Je pouvais désormais créer et contrôler le feu. J'étais pyrokynésiste.

Voilà, cela fait un petit moment que j'ai ce pouvoir et je l'ai apprivoisé et maitrisé. Puis au final je l'adore ce don même si je le cache, je n'ai pas envi de devenir une bête de foire pour les simples humains.

Et pour ce qui est de la nappe ? J'ai prétexté avoir fait tombé la bougie et avoir écrasé le feu.

;pouvoir accordé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Invité ❞

Invité


wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mar 14 Juin - 23:36

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; Shin Si Yun.
groupe; Hopers.
pouvoir désiré; Capacité de manipuler par la voix.
raconte ta journée;
Ce jour-là ? Je m'en souviendrais comme de toutes les étapes importantes de ma vie. Ce jour-là. Plutôt cette nuit-là, fut la pire de toute mon existence. C'était il y a deux ans. Si pour certains ça paraîtrait comme irréel voir fantastique, pour moi ce fut le début d'un long enfer. Une nuit où j'aurais dû resté profondément enfouis sous ma couette à attendre que le jour se lève. Mais il paraît que quand le destin à prévu quelque chose, pour vous, vous ne pouvez pas y couper. Alors... j'assume. Douloureusement et difficilement mais j'assume. Ce soir-là, j'avais fais croire à Yun Ji que j'allais juste à une soirée chez un ami. En vérité, j'allais travailler de nuit dans une boite de nuit. Bon, d'accord, moi qui déteste les mensonges... mais je sais qu'elle n'aimerait pas que je travail autant. Qu'elle se ferait du soucis pour mon état de santé ou que sais-je. Bref, j'avais travaillé dur ce soir-là et je sortais donc de mon lieu de travail aux alentours des 4h00 du matin avant de m'apercevoir que j'allais rentrer sous la pluie. La pluie ou presque... le ciel se chargeait, je ne pouvais pas le voir mais il y avait cet air lourd et ce grondement au loin qui m'annonçait que ça allait craquer d'ici peu. Le mieux, c'était de presser le pas pour rejoindre notre appartement dans lequel je vivais avec ma petite soeur. Seulement, à peine avais-je mis le pieds sur la route afin de traverser la rue... les éclaires commencèrent à se faire bien plus visible au dessus de ma tête et l'idée de finir précuit ne me plaisait guère. Ce n'est plus au trot que j'allais, mais au galop. Je n'ai jamais trop eu peur de l'orage quand j'étais protégé et là, j'étais totalement à découvert. Que le ciel me tombe sur la tête ne me tentait pas. La suite, je ne m'en souviens plus très bien. A dire vrai, tout se passa très vite. Je me souviens juste que personne n'étais là pour me sauver. Les rues étaient désertes et les quelques derniers poivrots avaient fini de rejoindre leur domicile ou le pont le plus proche pour décuver. Personne ne fut présent pour me sortir de cet incident fâcheux. Alors que j'étais en pleine course, un éclaire traversa le ciel, les bâtiments pour me frapper soudainement. Je me souviens juste du contact dur du sol dans ma chute et la douleur d'une de mes côtes qui n'avait pas résister sous le poids de mon corps plaqué contre le bitume dans ma manière lamentable de me vautrer souplement.

Si j'étais mort, normalement, je n'aurais pas du avoir mal. Alors pourquoi j'avais mal à ma côte et à mon genoux que j'avais écorché ? Je me relevais, difficilement, sans comprendre, observais tout autour de moi, jugeais que la foudre avait frappé à côté si bien que je n'avais rien risqué. Tant mieux. Après un soupir de soulagement et un grand merci aux dieux qui m'avaient épargné, je reprenait ma course plus vite que je ne l'aurais jamais fais jusqu'au hall de mon appartement. Et là, le soulagement m'envahit. Je rejoignais ma soeur et lui expliquait ma mésaventure alors qu'elle me trouvait paniqué et apeuré. Avouez quand même que même quelqu'un de généralement stoïque n'aurait pas pu le rester face à ça. Une fois remis de mes émotions, j'allais au lit avant que ma soeur ne me rejoigne. Elle savait que je n'avais pas été chez cet ami puisque cet ami l'avait appelé afin de savoir comment j'allais. Je lui baragouinais un mensonge totalement pas crédible du tout et je me croyais perdu quand... elle acquiesça avant de venir se lover dans mes bras. J'en restais stupéfait. Ma soeur croyait l'idiotie que je venais de lui sortir ? Elle était pourtant intelligente. Heureux d'avoir pu échapper à ma mise à mort, je la serrais contre moi avant de dormir.

Mais ça ne s'arrêta pas là. Un jour, au lycée, à cause du trop plein de travail hors scolarité, j'avais oublié de faire un devoir très important. Le professeur avait annoncé que quiconque n'aurait pas rendu cet écrit se verrait pénalisé. Je me suis permis d'aller le voir, à la fin du cour, lui expliquant que je n'avais pas pu le faire, savoir s'il était possible de le refaire afin d'échapper à cette punition. Ce professeur était le pire que tout le lycée aurait pu avoir. Le pire. Absolument. Je savais qu'il n'accepterait pas mais qui ne tente rien n'a rien. Et à ma grande surprise... il m'autorisa deux jours supplémentaire. Alors là, je rêvais, hein ? J'allais me réveiller, c'était sûr. Ça aurait pu s'arrêter là mais non... Au contraire... Un garçon tournait trop autour de ma soeur et j'ai réussis à le faire reculer avec une seule demande poli « s'il te plait, n'approche plus ma soeur. » et il ne l'approcha plus. Tout comme mon patron qui accepta de me fournir une avance alors que jamais il ne le fait. Quelque chose était bizarre là dedans. Vraiment. Trop étrange. Je ne fis le rapprochement avec cette nuit là que bien plus tard. Peut-être que... que... j'étais plus tout à fait normal ? Peut-être que je n'étais plus quelqu'un d'humain ou d'apparence ? Savoir que j'avais un pouvoir ? Ça, je le savais quand ma soeur accepta de dormir à mes côtés quand je le lui demandais. Alors, ainsi, j'arrivais à manipuler les gens par la simple force de ma voix ? Il ne faudrait que personne ne le sache, qui sait ce qui pourrait se retourner contre moi, nous, ma vie entière ?

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Mer 15 Juin - 21:13

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; Lim Dae Ki
groupe; Painys
pouvoir désiré; le possesseur est tout le temps glacé,il peut glacer au toucher ou au regard (concentration extrême).
raconte ta journée;
Des cris, des insultes, des bruits de métal. Je vis ces hommes entrés chez moi comme on entre dans un moulin. Leurs voix portaient dans tout l’appartement de mes parents. Pourquoi étaient-ils là ? Décidément, la police venait souvent rendre visite à mes parents mais j’ignorai la raison. C’est en voyant mon père menotté que je compris. Il avait dû faire une bêtise et s’enfuir juste après, comme il le fait si souvent. Cela m’importai peu. J’attendai simplement qu’il se fasse embarquer puis rejoinnis ma pauvre mère en larme. Ce sale type l’avait encore fait pleurer et comme toujours, je le protégais. Même s’il est mon père, je ne supporte pas qu’il nous fasse autant de mal. À contre cœur, elle m’expliqua le problème et me confia que mon paternel avait provoqué une bagarre dans un bar après avoir trop bu. La routine. Demain il serait de nouveau là pour tenir compagnie à sa bouteille. J’haussai les épaules et m’en allais. Je n’avais aucune envie de tenir la chandelle à ma mère surtout en sachant qu’elle allait s’enfermer dans sa chambre pour chialer. Trainant des pieds, je quittai ce maudit appartement pour errer dans les rues. J’avais eu droit à un après-midi de repos et tout ça pour voir ce spectacle minable. Franchement, mieux vaut travailler. Quand même, passer ses journées en présence d’adolescents fana de manga ou truc du genre, ça fait peur. Cela me faisait rire au fond, je ne suis pas différent d’eux pour être vendeur dans cette boutique. Ma songerie se stoppa net en entendant tout ce boucan résonner autours de moi. Le tonnerre ? Par une si belle journ…. Pas si belle que ça, faut croire. Le ciel était obstrué par des nuages gris et menaçant. Une sorte de fin du monde avant l’heure ? Ma plaisanterie ne semblait pas au gout du jour. Un énorme truc s’écrasa sur la fontaine en face de moi, projetant une gerbe d’eau tout autours. C’est quoi ça ? De la grêle ? Ça n’a pas cette taille la grêle! Je sentis doucement la panique me gagner tandis que je regardai autours de moi. Les gens fuyaient, hurlaient, tentaient de se mettre à l’abri mais ces morceaux de glace tombaient un peu n’importe où. J’allais rejoindre un abri près d’une porte de magasin quand quelque chose traversa mon corps. Mes cheveux s’hérissèrent sur ma nuque et mon corps semblait subitement inactif. Le noir se propagea autours de moi et ce fut comme si on appuyait sur le bouton off. La foudre ? Un glaçon géant ? J’étais mort alors … Si je pensai, je ne pouvais pas être mort. C’était illogique. Le temps semblait perdre de sa valeur, j’étais aspiré dans un autre univers, paralysé. J’ignore comment mais j’ouvris soudainement les yeux, reprenant mes esprits. Mon corps tremblait, comme fragilisé par cette tempête. En vérité, j’avais cette sensation d’avoir froid mais cette froideur n’était pas blessante. Surprenant. Que m’arrivait-il ? Je devais être terrifié pour ressentir cette peur me glacer le sang. Pourtant j’étais très lucide et pas effrayé. C’est en me relevant et en me coiffant que je vis cet arbre prendre feu. La foudre avait dû le toucher ou le frôler, dans tout les cas il flambait. Que faire ? Je ne pouvais que le regarder se consumer, se réduire en état de cendre. Mes yeux se plissèrent comme si je m’attendait à voir les flammes s’éteindre, disparaitre. Évidemment, cette pensée était plus qu’idiote. Un soupire quitta mes lèvres tandis que j’imaginai ce froid s’emparer de ce pauvre arbre calciné. Une légère pointe me retourna le cerveau -c’était la même sensation- et les branches de l’arbre se mirent à glacer. Inévitablement, je repensai aux bloquent de glace tombant du ciel. L’arbre ressemblait à un miko géant, glacé. Aussitôt, ma concentration s'envola.

Je ne suis pas fou. Ce phénomène se reproduit plusieurs fois après cet orage. La bière de mon père se glaçant dans son verre alors que je l’avais en main, hors de moi. L’agenda de ma mère remplit de rendez-vous pour son travail. Mon iPod qui déconnait sans arrêt. Ces choses énervantes que je touchai devenait gelé, prisonnier de la glace. Ce simple orage n’était pas ordinaire. J’ai l’air d’un monstre ou d'un hommes de glace, je ne peux pas montrer ça aux gens… .

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Invité ❞

Invité


wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 16 Juin - 5:09

C'est fait, sauf pour Siwan ~~
Revenir en haut Aller en bas


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Ven 17 Juin - 6:25

FAIS POUR SIWAN. FAITES TOUS ET TOUTES UNE OVATION POUR CET HOMME INCROYABLE. *SORT*


    I was never in love with someone else, I never had somebody waiting on me. Cause you were all of my dreams come true, and I just wish you knew, I was so in love with you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Sam 18 Juin - 14:52

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; Cheong Ae Woon
groupe; Painys
pouvoir désiré; rend insomniaque le possesseur
raconte ta journée;
Je tournai mon crayon entre mes doigts, attendant que la grande aiguille de ma montre daigne enfin marquer la fin de cette heure de cours. Non pas que je m'ennuie, non... Enfin si quand même un peu. Beaucoup. Je sais que même si je m'ennuie, tout ce que dit le professeur de civilisation britannique s'inscrit dans ma mémoire sans que je n'ai besoin de faire le moindre effort. Autrement dit, la facilité des êtres supérieurement intelligents. Quand enfin, le vieil homme nous libéra, je rangeai mes affaires, calmement, sans montrer l'excitation qui montait en moi, et souriant poliment à mon professeur, je sortis de la salle. Mon sac se balançait à mon bras tandis qu'en de grandes enjambées, je rejoignis la rame de métro juste à temps pour rejoindre le centre-ville et mon lieu de travail : un club d'hôtes réservés aux personnes assez aisées. Oui, personnes, et non pas seulement des femmes. Certains de mes collègues et moi-même nous occupions de clients masculins, dans une salle réservée, discrète pour ses clients qui demandent le moins de vagues possibles.
Je savais être assez banal pour passer inaperçu dans la foule, et c'est sans crainte d'être suivi par mes camarades de classe que j'entrai dans le bar. Je saluai la patronne, qui, excédée de me voir en tenue de ville, me montra du doigts les vestiaires. J'eus un sourire, et consciencieux, je lui obéis, enfilai une chemise blanche, au tissu fin, au-dessus d'un pantalon étroit. Une goutte d'un parfum que je m'étais autorisé pour redonner de la fraîcheur à ma peau, et me voilà ressorti. La patronne me tomba dessu en réajustant mon col et en ouvrant un bouton de ma chemise, l'échancrant davantage. "Pourquoi cacher un corps si beau, hein?" fait-elle avec un rire. Elle-même est splendide et ne fait pas sa quarantaine passée.
Les premières clientes arrivent, dont l'une de mes habituées. Je pris masque de bienveillance, un sourire qui rehaussait mes pommettes et semblait irradier de bonheur. Je sais que je suis beau. Je sais que je plaît à cette femme dont les joues rougissent quelque peu à ma vue. Et c'est ça, que j'aime. Me sentir aimé, savoir que le moindre de mes gestes est regardé avec adoration et envie.
C'était seulement ma première cliente. J'enchaînai dès qu'elle fut partie avec un client spécial, qui ne venait que pour ma compagnie, et qui avait les moyens... et disons que la patronne n'était pas très regardante sur ses employés lorsque les clients pouvaient payer. Je passais plusieurs heures auprès de lui, à l'amuser, le divertir, à laisser ses mains aller un peu n'importe où...
Je travaillais, jusque très tard dans la nuit, jusqu'à ce que ma dernière cliente s'en aille. Je ne ressentais pas la fatigue, alors que j'étais debout depuis six heures du matin. Je regardais l'heure : deux heures du matin passées. Je n'avais jamais eut besoin d'énormément de sommeil mais à ce point... La patronne me tapa sur l'épaule, et me dit de rentrer, que j'avais bien travaillé. Prenant mes vêtements dans les sac de cours que j'ai déposé dans mon casé, aux vestiaires, je sortis du bar et me rendis chez moi en prenant un des rares métro qui circule encore. Tout autour de moi semble être endormi dans un profond sommeil... Et pourtant, même dans cette atmosphère paisible, je ne sentais pas mes paupières s'alourdir... J'essayais tout de même de me fatiguer, en allant prendre une douche bien chaude et bien soporifique, allant m'allonger dans mon lit confortable, que l'odeur des draps propres chatouilla mes narines. Après une heure, le temps qu'il me faut d'habitude pour m'endormir, mes yeux sont toujours ouverts dans la nuit. Rien à faire. Mon cœur ne se ralentit pas, mon souffle ne s'alourdit pas... J'ai toujours eut le sommeil difficile et fragile, mais à ce point...
Je me relevai, et me penchai sur des exercices de traductions anglaises assez compliqués, dans l'espoir de fatiguer mon esprit encore bouillonnant. Encore frais comme au réveil, je me résolus à aller regarder des documentaires à la télévision, mais là encore, mon esprit assimila les informations avec une clarté qui témoignait de mon incapacité à dormir. Bientôt, il fut l'heure pour moi de retourner en cours, sans m'être assoupi une seconde.

L'expérience se renouvela la nuit suivante. Et la nuit d'après encore... Encore et encore... Je fis la découverte que le temps que nous passions à dormir pouvait, lorsque le besoin de sommeil s'envolait, pouvait être très utile pour d'autres choses...


;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Lun 20 Juin - 15:32

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; hwang kessy.
groupe; liars.
pouvoir désiré; contrôle la pluie, l'eau, les marrés...
raconte ta journée;
C’était une nuit froide, sans étoiles et sans couleurs. Le genre de nuit à vous donner la chaire de poule. Kessy avait passé cette nuit-là dans un appartement gigantesque ou avait été donnée une fête, tous étaient tombés dans les bras de Morphée, sauf notre jolie coréenne. Kessy, s’était réveillée, par un étrange sentiment. Elle voulait partir assez loin de cet appartement bourgeois, elle voulait rentrer chez elle malgré ce temps incertains qui risquait de lui tomber sur la tête à tout moment, Kessy avait enfilé son jean taille basse avec un tee-shirt court et une veste en cuir, tout en se dirigeant vers la sortie.

Arrivée au cœur d’une ruelle qui semblait déserte, elle s’était mise à marcher dans le froid, tentant avec tant de bien que de mal d’allumer une cigarette. Ses doigts tremblaient de froid, elle était si crispée qu’on aurait cru que son corps exploserait en mille morceaux à chaque pas qu‘elle faisait dans cet environnement morbide. Aah Séoul, ville qui ne dors jamais, du moins presque, car cette nuit là, pas même les pauvres lueurs d’un taxi au loin, pas même le cri cassé d’un bébé se réveillant en pleine nuit, pas de stand de nourriture animé, rien. Rien ne se faisait entendre. Juste un petit Mistral agressant et furtif qui s’entremêlait dans les longs cheveux de notre dame Hwang. Kessy regardait sa montre qui ne marchait bizarrement plus. Quelques petites gouttes de pluie vinrent lui picoter le bout du nez. La jeune femme releva la tête pour regarder ce ciel noir, on aurait dit un gouffre géant, sans fond.

Un énorme bruit sourd se fit entendre, comme un craquement, comme si le ciel se séparait en deux. Kessy accélérait sa marche, regardant sans arrêt autour d’elle. Sentant une sorte d’onde glacial dans son dos, elle n’eu pas le temps de réagir tandis qu’elle se faisait frapper par un coup de foudre romanesque. Elle en perdit l’ouïe quelque instant, puis sa vue devint floue, elle cria mais aucun son ne sortait de sa bouche. Elle tomba dans un profond sommeil, si profond qu’elle cru mourir, voyant défiler devant ses yeux tous les souvenirs qu’il lui restait.

Les battements de son cœurs ralentirent, elle retrouva la vue et l’ouïe puis dans un spasme vif, elle se redressa, expirant fortement en regardant ses mains brûlées, se régénérée à chaque endroit ou les gouttelettes d’eau lui tombaient dessus. Prise de panique, Kessy partie en courant, s’enfermer dans son appartement. Elle ne sortit de son appartement qu’une cinq jours après ce drame, s’étant convaincue que ce n’était qu’un mauvais rêve. Ce jour-là, son petit ami ne lui ayant pas donné de nouvelles depuis un bon bout de temps, kessy se décida enfin à bouger pour aller lui rendre visite. Mais peut-être que ce jour-là, elle n’aurait pas du aller le voir. Mais elle le fit, tournant la clef dans la serrure, elle entra sans un bruit dans le vaste appartement de celui qui était autrefois sien. Elle marchait lentement, appelant « Yonghwa-sshi …? » d’une toute petit voix. S’approchant de la porte de sa chambre, elle l’ouvrit lentement.

Allongé dans ce lit avec à ses côtés une jeune femme séduisante, son petit ami. Ledit Yonghwa. Kessy serra des poings, une colère énorme monta en elle, elle se sentait trahie, ses yeux devinrent blanc comme neige et les vases à fleur tremblaient. Ou plutôt ’l’eau’ tremblait dans ces vases. La colère de Kessy s’accentua de plus en plus, les vases explosèrent en mille morceaux sous la pression de l’eau qu’ils contenaient. À l’extérieur, le temps semblait si chaud, mais il se glaça aussitôt, un orage éclata en plein cœur d’une saison d’été, une pluie incessante arriva et inonda les stands en extérieur. Kessy, le regard toujours rivé sur ces deux êtres allongés dans le lit, se sentit en un quart de seconde, exténuée, lessivée, fatiguée. Elle tomba à terre, et l’orage cessa. La pluie s’arrêta et les derniers vases encore debout cessèrent de vibrer.


C’est depuis ce fameux jour-là, que notre Dame Hwang se découvrit une nouvelle faculté. Oh non, au début elle se voulait pas y croire. Jusqu’au jour ou elle inonda son bar, sans faire exprès, lorsqu’elle venait d’apercevoir son sac Marcs Jacobs déchiré. C’est donc selon ses humeurs que le temps change. D’un certain point de vue, Kessy à eu du mal à voir ce pouvoir en une chose positive.

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Jeu 23 Juin - 12:23

je vous ajoutes ♥ c'est validé.


    I was never in love with someone else, I never had somebody waiting on me. Cause you were all of my dreams come true, and I just wish you knew, I was so in love with you.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Lun 27 Juin - 10:20

hey, je veux un pouvoir;

nom & prénom; Park Ki Jun
groupe; Painys
pouvoir désiré; Lire dans les pensées des autres
raconte ta journée; 
J'avais passé une journée exécrable, un peu comme tous les jours d'ailleurs, depuis que je suis sortis de cet enfer, la vie me réserve bien des surprises, et pas nécessairement des bonnes. Non... J'étais pratiquement à la rue, mon appartement n'était qu'un taudis, je vis dans un immeuble pratiquement à l'état de ruine, je n'ai pas vraiment eu le choix. Je paie ça pratiquement rien, vu l'état des lieu, j'ai un matelas à même le sol, je n'ai rien d'autre là dedans. Cet appartement me permet de ne pas dormir sous la pluie. Bien que parfois c'est pratiquement le cas... J'essaye de me concentrer sur l'apparence, histoire de ne pas me faire passer pour un SDF. Enfin... Maintenant, je suis sur le chemin du retour, il n'est que dix neuf heures, et pourtant le ciel est très sombre. Mais vraiment très sombre,bien plus que d'ordinaire. Je referme légèrement ma veste, me préparant à courir pour éviter la pluie jusqu'au moment où le tonnerre tombe. J'en ai une peur bleue. Je presse donc le pas. Presque arrivé à mon appartement, je perd soudain connaissance. Une vive chaleur s'empare de moi, je sent comme des électrochocs me secouer de part en part. Que se passe-t-il ?

Je ne sais plus rien. Je me réveille dans une chambre d’hôpital, qu'est-ce que je fais là moi ? Je ne pourrais pas payer les soins qu'ils me donnent. Je n'ai même pas mes papiers sur moi... Je me lève alors, débranchant la machine à laquelle je suis reliée et je regarde par la fenêtre si la fuite y est possible. Visiblement oui. J'ouvre alors la fenêtre et je descends par la corniche. Il n'y avait que quelques mètres qui me rapprochaient du sol, alors je descendais. J'atterrissais dans un buisson avant de prendre la fuite. J'étais encore en tenue d'hôpital, et j'entendais les gens dire des choses du genre « il est fou lui ? » ou encore « Omona ! On voit ses fesses ! » Mais, connaissant la civilisation coréenne, je savais pertinemment que jamais il ne diraient ça à haute voix. Je me retournais alors, regardant une personne qui me regardait. Pourquoi pouvais-je lire, entendre ce qu'il avait en tête ? Il m'arrivait quoi là ? Des voix tourbillonnaient en moi, je les entendait parler, tous en même temps, ils disaient des choses insensées, j'entendais même les voix des personnes venant de coucher avec leur conjointe, pensant au fait que c'était nickel ou pas... Pas envie de savoir moi ! C'est quoi ce délire ? Je me remis alors à courir, tentant désespérément de rejoindre mon appartement au plus vite possible.

Ce ne fut qu'au bout de dix à quinze minutes de course que j'arrivais enfin à mon havre de paix. Il faisait calme dans mon appartement, je n'entendais plus personne, je n'allais pas devenir fou. Mais qu'était-il arrivé ?! Bon sang !

;pouvoir accordé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is


the handsome admin;
da turtle king.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées. Lun 27 Juin - 16:02

    C'est accordé !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Contenu sponsorisé ❞



wanna see more?

MessageSujet: Re: ✎ intrigue : demandes de facultées.

Revenir en haut Aller en bas

✎ intrigue : demandes de facultées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INTOUCHABLE ♠ LIAR ; :: ❧ SECTION PERSONNAGES. :: ▣ yours; friends, life & house.-
Sauter vers: