AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


my fabulous name is

; Invité ❞

Invité


wanna see more?

MessageSujet: ✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella Mer 8 Juin - 21:40

(c) angelyunho from @tumblr. ;; featuring Di - RaNia.

this is Hwang Stella;
"Allume le shit fume le shit et passe à ton voisin."

✎ what else ? let's talk about myself.
hey, hellow people ! je suis nouveau ici, je vais donc me présenter rapidement si vous le voulez bien, hm... mon nom complet est donc . avec ça, vous vous doutez sans aucun doute que je suis de nationalité . je suis aussi, dans le commun des mortels mais avant tout sur mes papiers d'identités, identifié comme étant un être humain de sexe ... oui, tout à fait ! comment ça c'est surprenant ? enfin, bref, je suis né le dans une jolie ville qui porte le nom de en ... oh! j'ai donc , mais je vois que j'ai des petits pros de mathématiques, he ! enfin, j'avais dit d'être bref; je suis financièrement et malheureusement ... enfin, pour terminer en beauté, je suis une ! je rêve de devenir ... ah. oui, je suis ne suis pas quelqu'un de banal ! hm, hm ! ps; en plus, je dois avouer que je suis et que je fais parti de la grande tribue des ! oui, car

✉ oh, god ! you've got mail.

Difficile de décrire le caractère de quelqu’un d’instable. Souriante, pétillante, blagueuse, et la seconde d’après morose, éteinte, lasse. C’est à cela que peut se résumer le caractère de Judith, alternant des phases d’euphorie et des phases de déprime. Quand tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, Stella est une fille qui mord dans la vie à pleines dents. Elle cherche à tout prix à s’amuser, à profiter de chaque seconde qui passe. Elle n’a pas froid aux yeux et recherche les sensations fortes, sports extrêmes, risques inconsidérés, la sécurité est remplacée par l’inconscience. Elle est éprise d’une agitation permanente, et elle parle, elle parle, c’est une véritable logorrhée, un flot de discours ininterrompu qui s’écoule de ses lèvres. Elle passe des heures devant la glace, à essayer des tenues, à se maquiller, à se coiffer, et elle dévalise les magasins, et elle boit jusqu’à finir ivre-morte, fume tout et n'importe et elle danse sur les toits, et… et.. Certains disent que la diable prend possession d’elle, car pendant ses moments d’euphorie, elle ne répond plus de ses actes, elle plane sur un petit nuage rose duquel rien ne peut la faire redescendre. Mais quand elle voit tout en noir, rien n’est plus alors pareil. Elle ne prend alors même plus la peine de se laver, elle enfile un jogging et un pull large, reste chez elle. Quand elle va tout de même en cours, on la sent absente, son regard est vide, elle se traîne d’un endroit à l’autre, n’adresse la parole à personne. Dans ses jours tristes, elle se coupe du monde, enfermée dans son univers sombre qui l’accable et la torture, s’infligeant elle-même cette douleur qu’elle subit en silence. Elle n’a pas d’appétit, et rien ne l’intéresse. Elle reste silencieuse, recroquevillée sur elle-même, vivant les tentatives d’interactions comme des atteintes à son intimité, des coups violents portés par ses camarades. Elle se méfit de tout le monde, perdant même confiance en elle-même. Il lui arrive parfois de ne pas manger pendant plusieurs jours, de ne pas dormir non plus. Des idées noires l’assaillent, et si personne n’est là pour la surveiller, elle pourrait, comme elle l’a déjà fait une fois, attenter à sa vie.

Bien que je sois d’origine coréenne par mes deux parents, je suis née en Espagne, à Madrid plus précisément. Terrible capitale d’Europe, une des plus peuplés si l’on en croit les magazines scientifiques et autres statistique tiré de scientifique. J’ai grandis là-bas, à Madrid, bien sûr, depuis toute jeune, j’ai appris la langue latine ainsi que coréenne cependant, je ne cache ma difficulté pour mon apprentissage dans la langue coréenne. Durant mon enfance, tout était parfait, rien n’étais là, prêt à se posé sur mon chemin et me foutre des bâtons dans les roues, ma mère me disait souvent de ne jamais parler trop vite car un jour ou l’on ne s’y attend pas, les emmerdes débarques et nous prennes aux dépourvue. Je n’avais que dix ans lorsqu’elle m’a dit ça, j’étais jeune, naïve et immature, je ne connaissais rien de la vie extérieure et des malheurs que l’on pouvait rencontrer. Ma mère me surprotégé trop, et puis vu notre richesse, elle ne voulait pas que quelques chose vienne pollué la bonne réputation de la famille.

Parlant de réputation, parlons de la vie de mes parents. Mon père est grand architecte de grande renommée à Madrid, ma mère elle c’est une vrai femme d’affaire, elle est débrouillarde et tout ça, au final, elle est PDG d’une grande entreprise de produit pharmaceutique, puis y a mon grand frère, lui il habite Séoul, son métier là-bas, c’est d’être flic. Honnêtement, avant qu’il ne parte de la maison, il était vraiment prêt de moi, il me surprotégé, ça m’étouffé c’est sûr, mais j’aurais préféré qu’il reste à mes côter pour que je ne sombre pas dans mes conneries. Ah dure la vie n’est-ce pas ?... Comment ça vous voulais savoir quelles conneries j’ai faites ? Ah, soyez patient, ça viendra bientôt. Bon, pour en revenir à ma famille, oui, c’est une des grandes puissances de Madrid, c’est beau la richesse n’est-ce pas ? Bon, moi de mon côter, je compter être une grande styliste vous voyais, mais tout ça est tombé en ruine en une soirée de liberté.

1er janvier 2007, cette soirée d’anniversaire, je m’en souviendrai toute ma vie. Ah mais qu’elle soirée, on était tous là, à s’amuser comme des fous. Alcool, sexe, drogue, bref tout y est passé quoi, je vous laisse imaginé le truc. Moi, j’étais avec mon copain, dans un coin avec un groupe d’amis. On était tous fumer complètement. Trois bédo par tête, croyait moi, ça fait faire beaucoup de chose très… inimaginable, et oui, en six ans j’avais bien changé n’est-ce pas ? Bref, pour en revenir à moi, ce soir là pendant la grande fête, on a couché ensemble. Ah ~ Typique comportement des fêtes bien arrosé que voulais-vous, en tout cas, cette nuit là, je suis pas rester sans rien. Bien que mon petit et moi filions le parfait amour, tout c’est brisé quelques mois plus tard, quand je lui appris que j’étais enceinte de lui. Il n’a pas voulu assumer et m’a forcer à avorter, une fois chose faite, il m’a larguer comme une vrai merde, et depuis, toute ma vie a commencer à coulé.

Un an plus tard, je me retrouve seule dans les toilettes du lycée, j’étais légèrement défoncé, à la sonnerie, pendant que les autres allaient en cour tranquillement, je m’étais réfugier dans une cabine des toilettes, les écouteurs dans les oreilles avec mon mp3 qui me passait la fameuse chanson Boulevard Of Brockendream de Green Day, je m’isolais et repensais au passé, chose que je faisais souvent, mais je repensais surtout à mon ex, lui qui m’avait fait perdre confiance en moi, mais surtout en l’amour. J’étais là, un join dans une main, une lame dans une autre. Je pris mon temps à le fumer ce join, comme si c’était le dernier que je fumé, puis une fois terminer, j’ai fais la chose que tout le monde redoutais. J’ai pris ma lame, tout en chantant, je me taillais les veines de mes poignets, rigolant en voyant mon sang coulé comme de l’eau sortant du robinet, puis soudainement, plus rien. Le noir total, une sensation de flotté, un air froid autour de moi, et impossible de re-ouvrir mes yeux qui étaient maintenant clos. Quelques mois après, j’étais interné dans un centre, j’étais suivit psychologiquement et médicalement. Tous les jours je me rendais au bureau d’un psy, tous les jours il me posait les mêmes questions, et tous les jours je répondais la même chose.


Citation :
Monsieur X : Bonjour Maria.
Stella : Stella. Je m’appelle Stella.
Monsieur X : Très bien…Stella. Sais-tu où nous sommes?
Stella : Dans un asile pour fous.
Monsieur X : Pas pour fous. Pour des personnes qui ont besoin d’aide. Sais-tu pourquoi tu es ici ?
Stella : Parce que j’ai fait une tentative de suicide.
Monsieur X : Entre autres. Pourquoi as-tu voulu mettre fin à tes jours ?
Stella : Je l’ai déjà expliqué au médecin et à la police.
Monsieur X : J’aimerais que tu me le dises à moi aussi.
Stella , après un silence : Je ne sais pas. Je me souviens que j’avais mal. C’était une douleur morale, profonde, insupportable. Je voulais juste que ça s’arrête. Je ne me rendais même pas compte de ce que je faisais.
Monsieur X : D'accord.
Stella : ...
Monsieur X : Stella, tu souffres de ce qu’on appelle une psycho maniaco-dépressive. En as-tu déjà entendu parler ?
Stella : Non.
Monsieur X : Il s’agit d’une maladie mentale que nous allons t’aider à soigner.
Stella : Je ne suis pas folle.
Monsieur X : Non, tu n’es pas folle, et ce qui t’arrives n’es pas de ta faute. Quand tu étais plus jeune, une personne que tu aimais beaucoup t’a déçue. Tu l’as donc tuée psychologiquement, et t’es identifiée à cet objet mort de façon inconsciente. Laisse-moi te poser une question : t’arrive-t-il d’être très joyeuse, et l’instant d’après très triste ?
Stella : Oui.
Monsieur X : Il s’agit là des deux pôles de ta maladie : la mélancolie et la manie. Certaines personnes ne présentent que l’une de ces caractéristiques, mais toi ce sont les deux, par alternance. T’arrive-t-il de te croire invincible ?
Stella : Parfois…
Monsieur X : De penser que tu t’approches de la déchéance et que tu vas bientôt mourir ?
Stella : Souvent.
Monsieur X : Tu as ce qu’on appelle des délires mégalomaniaques, du culpabilité et de ruine. Mais ne t’en fais pas, nous allons t’aider à surmonter tout ça.
Stella : Comment ? Vous allez me shooter aux médicaments ?
Monsieur X : Non. Tu n’en as pas besoin. Ton problème est d’ordre psychique, pas neurologique.
Stella : Est-ce que je pourrais partir un jour d’ici ?
Monsieur X : Nous l’espérons…


Un jour, j’en ai eu marre et j’ai finis par fuguer de cette clinique horrible à mes yeux. D’ailleurs j’ai fuis le pays pour me réfugier en Corée avec mon frère. Sans que mes parents ne soient au courant, je partie vivre avec mon frère à Séoul. Une fois là bas, j’ai trouver un petit boulot de mannequin et un boulot de nuit dans un host club, bien sûr, mon frère n’est pas au courant de ce que je fais de mes nuits, je vous laisse imaginé sa réaction si il l’apprenait. Bien que tout le monde croit que j’en ai finis de la drogue et l’alcool, ce n’est que foutaise. Je prétends la contraire pour ne pas faire souffrir autrui.


i got a o-o-ovni;
he is behind the computer!!
boebi. ou nam.
16 y.o. & France;
Di - RaNia;
Pika-Pikachu ♥.
7/7 & 500 minimum e.e.
unknow @tumblr.
vous avez pour ordre de m'aimer parce que je suis une déesse, tout le monde le sais èoé;


Revenir en haut Aller en bas


my fabulous name is



avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella Jeu 9 Juin - 15:14

WELCOOOOME ♥
Oooh, une sœur de drogue ♥ *o*o*
courage pour ta fiche &.have fun ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Invité ❞

Invité


wanna see more?

MessageSujet: Re: ✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella Jeu 9 Juin - 21:52

Merci ♥.
Sur ce, j'ai terminer ma fiche ♥.
Revenir en haut Aller en bas


my fabulous name is


the dirty perv admin;
da turtle queen.

avatar

wanna see more?

MessageSujet: Re: ✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella Jeu 9 Juin - 21:55


hey ! you're validated !

bravo petit babouin des plaines ! tu es validé ! oui, oui, parfaitement ! tu as bien lu ! tu es heureux hein. alors maintenant, tu peux faire une demande de d'habitation ici ... aussi, tu as pu lire l'intrigue et si tu es intéressé pour un quelconque petit pouvoir, tu dois remplir les conditions demandées dans ce topic. enfin, vous pouvez encore devenir professeur si vous en avez les facultés, justement, nous en recherchons quelques uns ! cliquez donc ici. sinon, il vous faudra vous faire recenser si vous êtes élèves ici. vous pouvez encore demander un rp et créer votre fiche de liens dans ce petit coin . enfin, nous allons terminer avec des choses bien plus amusantes, vous trouverez la chatbox, le flood et enfin, si vous avez besoin d'un avatar c'est ici. n'hésitez pas à demander de l'aide dans le topic prévu à cet effet ( ici ). bonne chance sur le forum, et amusez vous comme des petits fous !


    Ne plus penser à rien, ne plus penser du tout, attendre que le matin pointe son nez tout d'un coup. Passer le jour à ne rien faire, s'offrir le droit de rêvasser, contempler les heures se déférent, fermer les yeux et soupirer. Je savoure ces instants fragiles, ces quelques jours tout près de toi, jaewon, perdu tous les deux, sur cette ile où le temps passe et puis s'en va... je t'aime malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


my fabulous name is

; Contenu sponsorisé ❞



wanna see more?

MessageSujet: Re: ✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella

Revenir en haut Aller en bas

✸ no hay chinas hoy, Legalegalización ! ♛ Hwang Stella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INTOUCHABLE ♠ LIAR ; :: ❧ SECTION PERSONNAGES. :: ▤ hey; passeports, please ! :: ;tu es validé! :: ;douleur.-
Sauter vers: